Utilisations d’un motoréducteur

Un réducteur est une paire d’engrenages embrayables. L’un des engrenages est entraîné par une entrée, généralement un moteur qui a une vitesse de rotation donnée, en tours par minute, et un couple. Le couple est la force de rotation. Le réducteur à engrenages transforme la force d’entrée et la vitesse de rotation en une force et une vitesse différentes à la sortie. La quantité totale de puissance, cependant, reste la même. La transmission de votre véhicule est un exemple de réducteur de vitesse, comme le motorreductor k30 elmeq. En première vitesse, la rotation rapide du moteur se traduit par une rotation lente avec un couple élevé et en cinquième, la vitesse de sortie tourne rapidement mais avec un couple faible. Vous pouvez calculer le couple de sortie à l’aide d’un chiffre appelé « rapport de démultiplication » du réducteur.

Les moteurs tournent à une vitesse de rotation spécifique par minute (RPM) et un réducteur de vitesse est nécessaire si vous voulez garder ce moteur, mais avoir un régime inférieur. Le calcul du régime résultant d’un moteur et d’un réducteur de vitesse ne nécessite que des connaissances mathématiques de base.

Comment utiliser un motoréducteur

Vérifiez le rapport de démultiplication de votre réducteur si vous avez des documents à ce sujet. Si vous n’avez pas d’emballage ou de documentation pour le réducteur, comptez les dents sur chaque engrenage. Le rapport de démultiplication est le nombre de dents sur la roue dentée de sortie divisé par le nombre de dents sur la roue dentée d’entrée, celle fixée au moteur. Si vous ne voulez pas compter les dents, mesurez le diamètre de chaque engrenage du centre jusqu’au point de contact entre les engrenages. Diviser le diamètre de la roue dentée de sortie par le diamètre de la roue dentée d’entrée.

Multiplier le couple du moteur par le rapport de démultiplication pour obtenir le couple de sortie. Par exemple, un moteur qui émet un couple de 10 lb-pieds utilisé avec un réducteur à rapport de 10:1 vous donnera un couple de 100 lb-pi au rapport de sortie.

Multiplier le couple de sortie par l’efficacité nominale du réducteur, si le fabricant a publié cette information. Le résultat est le couple de sortie réel du réducteur. Le calcul de l’étape 3 suppose que le réducteur transmet la puissance de manière totalement efficace, mais en réalité tous les réducteurs de vitesse perdent une partie de leur puissance en raison du frottement. Les engrenages légers en plastique sont très efficaces et pour de nombreuses applications, vous pouvez ignorer le taux d’efficacité. Cependant, pour les engrenages en métal très lourds ou les applications critiques, il faut tenir compte de l’efficacité du réducteur.

Les systèmes de courroies et de poulies peuvent également être utilisés pour réduire la vitesse. La plupart des moteurs de grande puissance fonctionnent à des vitesses comprises entre 1000 et 3600 tours/minute. Les machines alimentées par ces moteurs fonctionnent généralement à la moitié de ces vitesses ou moins. La solution à cette situation est de placer une petite poulie sur le moteur et d’installer une plus grande poulie sur la machine entraînée par le moteur. Lorsqu’une petite poulie entraîne une grande poulie, une réduction de vitesse a lieu