Conseils pour éduquer votre chien au respect

La responsabilité qui implique d’avoir un animal de compagnie à la maison signifie que les propriétaires doivent prendre soin de leur dressage respectif pour garantir une coexistence harmonieuse et dans le cas des chiens, c’est une tâche qui ne porte ses fruits que si elle est réalisée à partir de la discipline et l’établissement des limites respectives. Par conséquent, éduquer un chien au respect, est quelque chose de fondamental pour que ce processus ne devienne pas source de peurs et de punitions qui peuvent finalement conduire à l’agressivité de la part du chien.

Il est essentiel que le propriétaire assume le rôle de leader parce que les chiens au sein de son troupeau interagissent à partir d’une hiérarchie, seulement à partir de ce rôle, le propriétaire peut guider, modifier le comportement et même ainsi maintenir une relation amicale et amusante avec votre animal avec un bon nom de chien (nombres de perros), ce qui est finalement ce qui influence le plus lorsque vous choisissez de ramener un animal chez vous.

Points clés pour éduquer un chien

Bien que bien sûr les résultats soient meilleurs lorsque cette éducation est importée chez le chiot, les chiens adultes peuvent également apprendre, la chose fondamentale est que le propriétaire a des règles claires et émet au bon moment des réponses positives ou négatives selon l’action du chien, pour les conseils qui suivent le travail, il faut garder à l’esprit que la rigueur n’est pas un signe de soumission, il faut agir avec respect afin que chacun fait ce qui est dû.

  • Respect mutuel : pour gagner le respect du chien, le propriétaire doit également le respecter et cela signifie répondre à ses besoins de nourriture, dormir, jouer librement, interagir avec les autres chiens et stimuler ses sens avec de nouvelles choses.

  • La bonne attitude : en ayant une idée claire de ce qui est permis et de ce qui ne l’est pas, vous pouvez déterminer les gestes et les postures qui seront montrés afin que l’animal puisse identifier quand il doit faire quelque chose de bien ou de mal.

  • Ne pas utiliser la force physique : frapper le chien parce qu’il l’ignore ou parce qu’il fait quelque chose de mal est l’action la plus mauvaise qui puisse être exécutée. Il convient plutôt de déterminer l’origine du comportement, de dire non avec force, de retirer les stimuli qui l’activent de façon inappropriée, ou peut-être de modifier votre routine jusqu’à ce que ce soit l’équilibre qui prévale.

  • Commandes de base : le but n’est pas de faire faire au chien des tours compliqués, c’est surtout de lui apprendre à se conformer à des commandes simples comme l’indication de s’asseoir, de ne pas bouger ou par exemple de savoir où est sa place pour dormir.

  • Renforcer la bonne conduite : un biscuit, une caresse, un jeu rapide, un ton de voix haut et gai, tout cela vous amènera à en faire plus pour les retrouver.